Le Centre Cyclotron de Bronowice : traitement du cancer et recherche fondamentale - NAWA

Używamy plików cookies, aby pomóc w personalizacji treści, dostosowywać i analizować reklamy oraz zapewnić bezpieczne korzystanie ze strony. Kontynuując, wyrażasz zgodę na gromadzenie przez nas informacji. Szczegóły znajdziesz w zakładce: Polityka prywatności.

Le Centre Cyclotron de Bronowice (CCB) – un des départements de l’Institut de physique nucléaire Henryk Niewodniczański de l’ Académie polonaise des sciences (PAN) à Cracovie – est un centre de recherche moderne où sont menés des travaux de physique nucléaire, de physique médicale, de radiobiologie et d’ingénierie des matériaux.

Son objet de recherche principal réside dans la protonthérapie des cellules cancéreuses, grâce à l’utilisation de méthodes uniques à l’échelle mondiale. Le Centre est équipé de deux cyclotrons à protons: le cyclotron AIC-144 (énergie 60 MeV), et le cyclotron Proteus C235 (énergie 230 MeV). Leur mise en œuvre, par exemple pour la thérapie du cancer des organes importants, comme le cerveau ou le cœur, permet un traitement beaucoup plus efficace des cellules cancéreuses que lors de radiothérapies classiques et autorise un meilleur ciblage de la dose de radiation en fonction du volume de la tumeur. Cette structure ultra moderne est équipée d’un bras rotatif qui positionne les signaux directement dans l’organe traité, avec une marge de précision supérieure à 1 mm.

L’infrastructure du Centre permet aussi de développer des travaux de recherche. « Au niveau mondial, il n’y a pas beaucoup de centres de ce type où, à côté de l’objectif principal, à savoir la protonthérapie, on puisse aussi faire de la recherche fondamentale », souligne le professeur Marek Jeżabek, directeur de l’Institut de physique nucléaire de l’Académie polonaise des sciences.

La recherche fondamentale menée au CCB couvre les domaines de la physique nucléaire, de la physique des détecteurs, de l’ingénierie des matériaux et de la radiobiologie. On peut par exemple analyser les effets du rayonnement ionisant de moins de 230 MeV sur les tissus biologiques ou sur les éléments électroniques. « Il s’agit du rayonnement auquel nous sommes souvent exposés dans le monde moderne, surtout dans le transport aérien ou les vols spatiaux », explique le directeur de l’Institut.

Dans le Centre, on peut aussi produire des isotopes radioactifs destinés à mener des recherches. Le CCB effectue, qui plus est, des études commerciales, en testant par exemple les propriétés des matériaux nouveaux, des substances biologiques, des détecteurs utilisés en médecine, en technique ou en physique, ou en analysant la résistance électronique aux radiations, dont la radiation cosmique.

L’infrastructure du Centre est exploitée 24 heures sur 24, et sept jours sur sept. Des chercheurs de plusieurs pays, dont les États-Unis, le Japon, et plus d’une dizaine d’états européens, participent aux expériences qui y sont menées .

Centre Cyclotron de Bronowice

ccb.ifj.edu.pl/en.home.html

Udostępnij

Szanowni Państwo,

w związku z rozprzestrzenianiem się pandemii COVID-19, uprzejmie informujemy, że od 24 stycznia 2022 r. do odwołania, kancelaria główna NAWA będzie nieczynnaWszelką korespondencję należy wrzucać do skrzynki podawczej w holu.

Zachęcamy do kontaktu telefonicznego lub mailowego.

Przepraszam za niedogodności.